AGONIE DES PIGEONS A L UNIVERSITE DE TOULON LA VALETTE

STOP A L AGONIE DES PIGEONS A L ISITTV TOULON

Stop à la souffrance insoutenable des pigeons à l’ISITV  (université Toulon) Avenue

 

Georges Pompidou -  83162 La Valette du Var (Cédex).

 

Depuis plusieurs années, une petite quantité de pigeons urbains a élu domicile sur les hauts de colonnes et les devants de grilles d’aération d’un patio (situé non loin de la cantine) de l’Institut des Sciences de l’Ingénieur du Var de Toulon (ISITIV). Quelques volatiles bien malins ont même pris pour appuis des pics d’éloignement et y ont bâti leurs nids.

Cela ne semblait gêner personne, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau directeur technique voici quelques mois.

Afin de mettre un terme aux dégâts et salissures causés par les fientes des oiseaux, deux filets superposés ont été tendus au-dessus de ce jardin, (soit environ 250 m2 de filets).

 Problème : les filets sont mal tendus, se chevauchent, et du coup, constituent un piège mortel pour les oiseaux.

 En se posant dessus, les pattes se prennent dans les mailles, et l’oiseau ne peut plus s’échapper. Il est pris au piège, s’affole, se débat, s’épuise et met plusieurs jours à agoniser et à mourir.

 Des étudiants et du personnel de l’Université, sensibilisés par la détresse de ces oiseaux et ne supportant plus ces morts vécues en direct depuis leurs bureaux,  se sont plaints au directeur, mais ils ont été bien mal reçus, et c’est en cachette, que certains agissent et arrivent à sauver des pigeons.

 Début avril 2013, des courriers ont été envoyés à la direction de l’établissement pour lui demander d’intervenir en urgence et de stopper cette barbarie.

Rapidement, le Directeur général des Services est venu sur place, et à même paru sensibilisé par la situation.

Mais aujourd’hui le 18 juin,  la situation perdure et la Direction fait toujours la sourde oreille. Visiblement, elle se contrefiche de LA SOUFFRANCE  IGNOBLE  QU’ELLE INFLIGE MAINTENANT CONSCIEMMENT AUX OISEAUX !

Alors qu’il suffirait simplement d’enlever ces filets et d’en faire poser un autre AUX NORMES !

 Bientôt les congés d’été, l’Université va se vider et il n’y aura plus personne pour secourir les oiseaux  pris dans les filets !

 Cela suffit !

 Faire souffrir inutilement un animal, lui infliger un acte de cruauté entraînant sa mort est réprimé par les articles 521-1 et R 653-1 à R 655-1 du code pénal et les articles L 214-1 à L214-3 et L 215-6 du code rural.

Un dernier courrier est envoyé ce jour le 18 juin 2013 au Directeur.

Une pétition devrait être mise en ligne sous peu (le lien sera indiqué sur le site).

 isitva.jpgisitiv-h.jpgisitv-n.jpgEt si  pas de réponse dans les 15 jours à venir, la presse sera prévenue et le tribunal compétent sera saisi par diverses associations de protection animale.

 

Commentaires (3)

1. sophe des noisettes 19/06/2013

Pauvres pigeons!
Cet exemple montre qu' une seule personne peut faire bcp de mal... et idem pourrait faire bcp de bien
Je signe la pétition dès que créée

2. GARCIA Annie 19/06/2013

un peu d'humanité tout de même, ça ne coûte pas grand chose !

3. OLIVAIN 19/06/2013

des filets de protection, oui, mais pas n'importe comment, il faut de suite refaire correctement le travail, c'est immonde de laisser les pigeons y mourir

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×