Pages

 

AVIS DE DESTRUCTION DES MOUFLONS DU FENOUILLET A HYERES (VAR)

 

Dans le Var, à Hyères, les jours des mouflons du Fenouillet sont comptés.

En effet, un arrêté préfectoral daté du 11 janvier 2016 autorise, durant 2 mois (voire plus si nécessaire) leur « destruction ». Un arrêté qui n’indique ni le nombre d’animaux présents sur le massif, ni le nombre à abattre. Les animaux seraient responsables de dégâts mais on ne sait pas trop lesquels, et aucune alternative n’est proposée.

C’est donc un permis de tuer sans limite !

 

Un lieutenant de louveterie est missionné pour la mise en œuvre de cette sale besogne. Les animaux pourront être abattus par tous les moyens possibles : tirs, véhicules, sources lumineuses, cages, armes munies de silencieux… cela leur laisse donc peu de chance.

Les animaux tués devront être conduits à l’équarrissage ou enfouis, mais qu’adviendra- t-il des animaux qui n’auront été « que » blessés et que le chasseur ne retrouve pas ? Vont-ils agoniser seuls dans la nature, traverser les routes au risque de provoquer un accident ?

Tout à commencer en 1989, après que le massif du Fenouillet eut été ravagé par un grave incendie. Un propriétaire terrien, M. Lacour, fervent amoureux du site, a alors importé des mouflons corses, réputés comme les Lamas, excellents débroussailleurs. A la même époque, il faisait même don à la ville de Hyères de la piste des crêtes pour la défense incendie.

Depuis de nombreuses années, c’est donc un troupeau d’une quarantaine de mouflons qui entretient gratuitement et écologiquement près de 800 ha de végétation et les abords d’un barrage, mis à la disposition exclusive des hélicos bombardiers d’eau du département.

Et pourtant, ces mouflons totalement inoffensifs ne sont pas appréciés par tout le monde, les actes de malveillance sont de plus en plus nombreux.

Les solides clôtures sont régulièrement cisaillées, et pire, des actes de cruauté envers les animaux ont été commis à plusieurs reprises : mouflons victimes de braconnage, et mouflons martyrisés à mort sans raison ! 10 plaintes pour actes de cruauté ont été déposés ces 4 dernières années.

Un autre propriétaire agricole Jacky Lion qui accueille la Vigie anti-incendie du massif sur ses terres est comme M. Lacour, indigné par tous ces mauvais traitements.

Leurs divers courriers au Préfet, sont, hélas, restés sans réponses.

En Corse, ces animaux sont protégés en raison de leur action écologique bienfaisante, et ce, malgré une pratique de chasse très répandue.

MAIS HYERES N'EST PAS LA CORSE !

En Corse, c’est en 1953 que la chasse des dernières populations originelles a été interdite. En France métropolitaine, où le mouflon a été introduit en 1949, la chasse a été autorisée à partir de 1967 (Vercors, Drôme). Elle est actuellement autorisée, à balle uniquement, et soumise au plan de chasse depuis 1978, dans 43 des 67 populations. C'est un gibier très recherché.

Pour plus de renseignements et pour aider les mouflons : « Vigie Mouflons Fenouillet » est un comité de surveillance regroupant les personnes concernées ou tout simplement sensibles à la présence de ces animaux sur notre Massif. Voir sur Facebook ou http://leflamantose.net/category/dossiers-environnement/lefenouillet/

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site