CORRIDAS

Atterrant et révoltant le contenu de ces deux pages dans Var Matin de ce dimanche 5 décembre 2010 faisant l’apologie de la corrida et réclamant son maintien dans le Var.

La récente décision du maire de Fréjus, Elie Brun, de ne plus programmer de corridas dans les arènes de la ville, n’y est pas pour rien. Cela n’a certes pas plu à tout le monde, et on assiste aujourd’hui à une levée de bouclier des lobbies et autres aficionados.

 MAIS, en tant qu’animal humain, être sensible, et défenseurs de la cause animale comment ne pas réagir, comment admettre que faire endurer des souffrances mortelles pour le « plaisir » à des animaux est un jeu, voire un art ? Où se situent le jeu et l’art dans cette barbarie ?

Comment peut-on laisser passer l’argument insensé de la corrida-tradition ? Encore une façon inadmissible  de justifier l’injustifiable ! A ce moment là, pourquoi avoir aboli l’esclavage, c’était aussi une tradition. Pourquoi lutter contre l’excision qui est aussi une tradition pour certains !

En juin dernier, à l’Assemblée Nationale, deux députées Geneviève Gaillard (PS) et Muriel Marland Militello (UMP) dépassant leur clivage politique, et entourées de nombreux vétérinaires ont déposé une proposition de loi demandant l’abrogation de l’alinéa 7 de l’art. 512.1 du code pénal et une enquête sur l’argent de la corrida. Il faut savoir que la corrida loin d’être bénéficiaire vit grâce aux subventions publiques ! Cela veut dire que chacun de nous paie sa côte part, un comble, non ?

63 députés ont déjà cosigné la proposition de loi conjointe de Muriel Marland-Militello et Geneviève Gaillard, qui demande l’abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521-1 du Code pénal, qui tolère les corridas :

1- Nicole AMELINE (Calvados)

2- Edwige ANTIER (Paris)

3- Gérard BAPT (Haute-Garonne)

4- Patrick BEAUDOUIN (Val de Marne)

5- Jean-Claude BEAULIEU (Charente-Maritime)

6- Véronique BESSE (Vendée)

7- Martine BILLARD (Hauts-de-Seine)

8- Loïc BOUVARD (Morbihan)

9- François CALVET (Pyrénées-Orientales)

10- Joëlle CECCALDI-REYNAUD (Hauts-de-Seine)

11- Jean-François CHOSSY (Loire)

12- Yves COCHET (Paris)

13- Jean-Michel COUVE (Var)

14- Lucien DEGAUCHY (Oise)

15- Rémi DELATTE (Côte-d’Or)

16- Richard DELL'AGNOLA (Val-de-Marne)

17- Eric DIARD (Bouches-du-Rhône)

18- Dominique DORD (Savoie)

19- Julien DRAY (Essonne)

20- Jean-Pierre DUPONT (Corrèze)

21- Nicolas DUPONT-AIGNAN (Essonne)

22- Alain FERRY (Bas-Rhin)

23- Marie-Louise FORT (Yonne)

24- Marc FRANCINA (Haute-Savoie)

25- Jean-Louis GAGNAIRE (Loire)

26- Geneviève GAILLARD (Deux-Sèvres)

27- Annick GIRARDIN (Saint-Pierre-et-Miquelon)

28- Anne GROMMERCH (Moselle)

29- François GROSDIDIER (Moselle)

30- Arlette GROSSKOST (Haut-Rhin)

31- Christophe GUILLOTEAU (Rhône)

32- Francis HILLMEYER (Haut-Rhin)

33- Françoise HOSTALIER (Nord)

34- Maryse JOISSAINS-MASINI (Bouches-du-Rhône)

35- Armand JUNG (Bas-Rhin)

36- Patrick LABAUNE (Drôme)

37- Jacques LAMBLIN (Meurthe-et-Moselle)

38- Marguerite LAMOUR (Finistère)

39- Lionnel LUCA (Alpes-Maritimes)

40- Muriel MARLAND-MILITELLO (Alpes-Maritimes)

41- Franck MARLIN (Essonne)

42- Philippe Armand MARTIN (Marne)

43- Patrice MARTIN-LALANDE (Loir-et-Cher)

44- Henriette MARTINEZ (Hautes-Alpes)

45- Jean-Philippe MAURER (Bas-Rhin)

46- Jean-Marc NESME (Saône-et-Loire)

47- Jean-Pierre NICOLAS (Eure)

48- Bertrand PANCHER (Meuse)

49- Henri PLAGNOL (Val-de-Marne)

50- Bérangère POLETTI (Ardennes)

51- Jacques REMILLER (Isère)

52- François ROCHEBLOINE (Loire)

53- Jean-Marc ROUBAUD (Gard)

54- François de RUGY (Loire-Atlantique)

55- Françoise de SALVADOR (Essonne)

56- Bruno SANDRAS (Polynésie française)

57- Daniel SPAGNOU (Alpes-de-Haute-Provence)

58- Eric STRAUMANN (Haut-Rhin)

59- Jean UEBERSCHLAG (Haut-Rhin)

60- Christian VANNESTE (Nord)

61- François VANNSON (Vosges)

62- François-Xavier VILLAIN (Nord)

63- Michel ZUMKELLER (Territoire de Belfort)

7 autres députés ont signé notre manifeste pour l’abolition :

· Claude Darciaux (Côte-d’Or)

· Pascal Deguilhem (Dordogne)

· Philippe Goujon (Paris)

· Marylise Lebranchu (Finistère)

· Catherine Lemorton (Haute-Garonne)

· Christiane Taubira (Guyane)

· Michel Terrot (Rhône)

Et 4 députés avaient signé la première proposition de loi pour l’abolition en septembre 2007 :

 · Manuel Aeschlimann (Hauts-de-Seine)

· Martine Aurillac (Paris)

· Jacques Alain Bénisti (Val-de-Marne)

· Bernard Perrut (Rhône)

 A fin novembre 2010, 1112 personnalités  (dont 218 au pays basque) du spectacle, des arts, etc……. de tous bords avaient déjà  co-signé le manifeste anti-corrida, ainsi que près de 300 députés européens.

EN SOUTIEN A CETTE PROPOSITION DE LOI ET CONTRE CE RITE SANGLANT ET BARBARE, A CE TRISTE SPECTACLE QUI VEHICULE LA CULTURE DE LA MORT ET LE GOUT PERVERS DE LA SOUFFRANCE.

 POURRIONS-NOUS ORGANISER AU PLUS VITE UN RASSEMBLEMENT PACIFIQUE A TOULON ?

 

Notre nombre fera notre force !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site